À propos d'Elyn

440C1043-BFC9-4C21-B611-12CF2CC885FC.jpeg

Née à Shanghai en 1983, Elyn Chen (Liying de son prénom chinois) est issue d’une famille chinoise traditionnelle dont les valeurs, au tournant de la période de transition politique et économique qu’a connue la Chine dans des ces années-là, restaient fortement marquées par l’emprise des dogmes portés par le parti dirigeant. C’est dans ce berceau d’idées conformistes, qui restent prégnantes dans l’Empire du Milieu, qu’Elyn a grandi dans une rébellion continue et un esprit d’insoumission qui l’anime encore. 

Elle développe sa passion pour les arts graphiques dès son plus jeune âge. Elle se passionne pour les modestes heures d’arts dispensées dans les écoles chinoises. Elle acquiert, alors, une capacité à reproduire son environnement selon sa pensée propre à l’aide de techniques qu’elle invente. Sa passion des mathématiques n’épuisera pas son insatiable volonté de créer. C’est ainsi qu’Elyn, non sans faire face à la volonté de ses parents médecins qui lui rêvaient une carrière en adéquation avec la leur, non sans faire face à l’extrême sélectivité du système universitaire chinois, sera admise, dans l’une des plus prestigieuses facultés d'art du pays. Étudiant, tour à tour, à l’Université, les arts plastiques, le design, la cuisine gastronomique, elle ne cesse de créer à chaque instant. Elle excelle dans tous ces arts, animée par une volonté de faire du beau, du bon, du bien. 

Son diplôme de la faculté des Beaux-Arts en poche, elle met rapidement son talent au service d’une entreprise d’État où elle déploie toutes ses facultés artistiques dans le domaine de la cartographie. C’est elle qui créera la carte officielle du site de l'Exposition universelle de Shanghai de 2010 qui a été éditée à plus de 100 millions d'exemplaires.

Malgré une carrière promise à un succès assuré en Chine, Elyn décide en 2010 de s’asseoir sur les bancs de l’Alliance française de Shanghai pour ses premiers cours de français, avec un projet assumé : s’établir en France, pays de lumière, de culture et terre d’accueil de Van Gogh.

Le Luberon, avec ses lumières d’exception, ses couleurs à observer au matin comme au soir, sera sa terre d’élection d’esthète. Elle donne vie à présent à des tableaux qui expriment, incessamment, ses impressions oniriques pourtant bien réelles. Elyn, femme insoumise, vit au cœur de la Provence pour le meilleur de son art. 

44076142-5BA9-4C51-9AD0-03E99AEEE36A.jpeg
7E58E1DF-3ECF-4510-BDC2-EE79FD2DC418.jpeg